YMBRUEL3

Yves-Marie BRUEL est né à MILLAU en 1922. A 17 ans, dès la fin d’une année de classe avec Jane-AUDOLI, il obtient un Premier Prix de piano du Conservatoire de Montpellier.

 

Il étudie l’harmonie avec Maurice LE BOUCHER, le contrepoint et la composition avec Albert BERTELIN, tous deux prix de Rome et condisciples de Gabriel FAURE et Maurice RAVEL.

 

Il poursuit ses études de piano à Paris dans la classe de Jean BATALLA, études couronnées en 1948 par un Premier Prix de piano du Conservatoire National de Paris.

 

En 1952, le Concours International VIOTTI consacre le pianiste et honore le compositeur en retenant son cycle des « Six chants de l’aube » élaboré quelques années plus tôt. Il rencontre à Avignon Francis POULENC qui l’encourage dans sa vocation de mélodiste.

 

En 1971 Yves-Marie BRUEL devient membre de la Société Nationale de Musique et donne en concert à la salle Cortot à Paris, avec Clara NEUMANN mezzo-soprano, un choix de ses œuvres.

 

« Musicien profond et sensible, pianiste brillant » (Claude CHAMFRAY dans le journal Musical Français, Avril 1962), Yves-Marie BRUEL ne cesse de se produire en récital et avec orchestre, tant en France qu’à l’étranger. C ’est aussi un remarquable interprète de musique de chambre, que l’on retrouve dans les concerts du Quintette à Vent d’Avignon (1966 à 1984), les concerts à deux pianos donnés avec Mercédès JEANNEAU (1980 à 1983), et plus récemment le duo violon-piano constitué avec Claudine WEIL-ROUQUIER.YMBRUEL2

 

Son activité de compositeur lui fait rencontrer à Würzburg (R.F.A.) le baryton Arno LEICHT qui devient l’interprète sensible et raffiné de ses mélodies. En France, son interprète fidèle et brillante la soprano Francine GOUZES est la récente créatrice du cycle de mélodies « Verger ».

 

Européen dès la première heure, Yves-Marie BRUEL appuiera de tout son talent l’infatigable activité du Doktor Elsie KUNTZ-LEITZ pour le rapprochement franco-allemand, à l’occasion du jumelage entre Avignon et Wetzlar en R.F.A. Un peu plus tard il sera appelé dans la même optique, à Sienne en Italie pour le jumelage avec Avignon, puis à Bad Salzuflen (en R.F.A où il continue à jouer régulièrement), jumelée avec Millau.

 

Parallèlement à son activité de compositeur et de soliste , Yves-Marie BRUEL a consacré avec passion une grande partie (1948 à 1985) de sa carrière à l’enseignement du piano. Nombreux sont ses élèves du « Conservatoire Olivier Messiaen » d’Avignon qui l’honorent aujourd’hui , comme Hélène Andréozzi et M.Pierre Almaer-Daubord, Luc Antonini, ,José Arrué, Roland Conil, J.Baptiste Gnakaméné, Yves Marat, Michel Maurer, Françoise Ponzo, Christophe Simonet, et bien d’autres.

 

Extrait de coupure de presse :

 

« Une musique sereinement ignorante des modes passagères et des recherches calquées sur celles des hommes de science ! Mais, pour être jaillie du terroir, elle n’en est pas moins raffinée. «

Bernard GAVOTY ( Le Figaro)

 

Yves-Marie BRUEL a vécu plus de 50 ans à Villeneuve Lez Avignon , impasse du Beau marché. Originaire de l’Aveyron , il avait acheté une ancienne laiterie dans laquelle il a durant les vacances scolaires écrit la plupart de ses œuvres. Cependant, très attaché à Villeneuve, il a composé pour sa ville ses dernières œuvres. Il s’agit du Processionnal pour Piano en hommage à la Chartreuse, ainsi que la pièce romantique pour Clarinette et Piano dédiée à René MEDOUS fondateur et directeur de notre Ecole de Musique de 1982 à 2000.

 

Ces dernières années , il s’est impliqué régulièrement avec la passion , l’exigence et la gentillesse que nous lui connaissions, dans la vie de notre Ecole de Musique en parrainant le festival Méli -Mélodies en Mai, offrant un récital et en assistant aux auditions et évaluations des élèves. Les professeurs partageaient avec lui une profonde amitié et ont en 2005 interprété lors de leur concert annuel quelques unes de ses œuvres.

 

Avec son épouse Catherine, ils ont eu 5 enfants et de nombreux petits-enfants et arrières petits- enfants . A cette grande famille, s’ajoutait ses élèves qui lui ont témoigné une admiration, une affection et une reconnaissance sincères.